La FILE fête ses 30 ans : Inscriptions 17/06/2022

Copie de Bannière 30 ans FILE

 

 

Nous avons l’immense plaisir de vous inviter aux 30 ans de la FILE !

 

A cette occasion, la FILE vous propose une journée de réjouissances, d’échanges, de prospective et de partage.

 

30 ans, cela se fête !

 

Accessible aux membres (responsables, directions, coordinations, TPMS…) et partenaires de la FILE

A la Marlagne (Wépion)

Cet évènement est gratuit.

Lunch compris.

Au programme de la journée du vendredi 17 juin : 

09h00 : Accueil

09h30 : Introduction de la journée par Natacha Verstraeten, Présidente de la FILE et Jacques Ternest, ancien président de la FILE

09h45 : La FILE vue par des partenaires : diffusion de capsules vidéo 

10h15 : Ateliers réflexifs (1er

12h00 : Pause midi

13h00 : Ateliers réflexifs (2ème)

14h45 : L’histoire de la FILE par Pescalune

15h15 : Drink

16h00 : Spectacle “La Classe des Mammouths” par le théâtre des 4 Mains 

17 juin 2022

 

Les ateliers réflexifs :


 

  •  

    Atelier 1 : Quelle place pour l’enfant dans notre société ? Place laissée, donnée, à prendre ?

     

    L’enfant n’a pas toujours occupé la place qu’il tient aujourd’hui dans la société. Celle-ci évolue avec les représentations et les perceptions collectives et varie d’une société à une autre. La place de l’enfant est tributaire de la vision des adultes et est double à ce jour : celle d’un individu à part entière avec des droits et celle d’un enfant qui doit être protégé par l’adulte. Cet atelier questionnera ces représentations et perceptions collectives : Quelle place l’enfant peut-il prendre ? Quelle place lui laisse-t-on ? L’écoute-t-on assez ? Quelle considération pour ces personnes en devenir ?

    Avec Bernard De Vos (Délégué général aux droits de l’enfant (DGDE)

  •  

    Atelier 2 : L’accueil temps libre : quels enjeux éducatifs ?

     

    Une réforme des rythmes scolaires annuels voit le jour, une autre sur les rythmes journaliers arrive à l’horizon, avec en toile de fond, une réforme de l’accueil temps libre… Qu’en sera-t-il demain ? Le monde de l’accueil 2,5ans-12ans, du temps libre et des loisirs accessibles à tous les enfants, pourra-t-il prendre une place comme un 3e lieu de vie, qui correspond à un besoin essentiel de l’enfant ». Sera-t-il encore longtemps considéré comme un « back up » de l’école ou complètement subordonné à elle ? Comment mettre au-devant de la scène les vertus éducatives du temps libre ?

    Avec Annick Cognaux (Directrice Accueil Temps Libre à l’ONE) et Jean-Michel Bocquet (chargé de cours en sciences de l’éducation à l’université Sorbonne Paris Nord)

  •  

    Atelier 3 : L’éducation des jeunes enfants : une responsabilité sociale et publique ?

     

    “Les études scientifiques démontrent que fréquenter un milieu d’accueil, quelle que soit sa formule, avant l’âge de 3 ans et l’entrée à l’école, représente un atout pour l’enfant. Étant donné l’importance que cela revêt pour le développement de l’enfant, “obtenir” une place d’accueil pour son enfant – ce qui relève aujourd’hui souvent du parcours du combattant – ne peut pas relever de la seule responsabilité individuelle de chaque parent. En Fédération Wallonie-Bruxelles, l’accueil de l’enfance constitue une compétence communautaire. Son organisation, son accessibilité et sa qualité relèvent d’une responsabilité politique et publique. Toutefois, les investissements publics encore insuffisants amènent, à l’instar d’autres pays européens, un secteur commercial à se développer. En quoi les crèches d’entreprise, les cheques-creches, les “chaînes” de milieux d’accueil à visée commerciale, … permettent- ils d’atteindre les objectifs d’accessibilité et de qualité qui sont les nôtres ? Comment les influencent-ils ? “

    Avec Michel Vandenbroeck (professeur en pédagogie de la famille et responsable du département du travail social et de la pédagogie sociale à l’Université de Gand et président du VBJK)

  •  

    Atelier 4 : L’accueil des enfants de moins d’un an en milieu d’accueil. Est-ce adéquat pour le bien-être de l’enfant ? Quels enjeux pour la société ?

     

    En Belgique, dès trois mois, les bébés peuvent être accueillis dans les milieux d’accueil. Cette réalité n’est pourtant pas la même partout. En effet, dans certains pays nordiques, il est impossible de voir des bébés de moins d’un an dans un milieu d’accueil. Sur quoi se base cette position politique belge ? Est-ce adéquat pour le bien-être de l’enfant ? Quelles conséquences sur son système d’attachement et sur son développement ? Quand est-il opportun d’entrer en milieux d’accueil ? Quels enjeux au regard de l’égalité des genres et du droit des femmes ? Autant de questions qui seront discutées lors de ce groupe de travail.

    Avec Jean-Marie Caby () et Laudine Lahaye (Chargée d’études – FPS)

  •  

    Atelier 5 : Vers une amélioration de la formation initiale et continue des professionnel.le.s de l’enfance. Freins et leviers pour renforcer la qualité de l’accueil.

     

    Les formations initiales et continues des professionnel.l.es de l’enfance sont primordiales afin de renforcer la qualité de l’accueil des enfants. Elles constituent les piliers indispensables à la professionnalisation du secteur. Quelles sont les faiblesses du système de formation actuel ? Que penser de son morcellement, du niveau de qualification demandé par rapport aux compétences requises ? Quels sont les enjeux futurs de cette professionnalisation ? Quelle place et quels débouchés pour la mise en place d’un bachelier « Accueil de l’enfance » ? Quels sont les freins et les leviers pour l’améliorer et vers quel idéal faut-il tendre ?

    Avec Laurence Marchal (directrice psychopédagogique à l’ONE) et Florence Pirard (professeure à la Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education de Liège)

     

  •  

    Atelier 6 : Les milieux d’accueil sont-ils réellement accessibles aux publics précarisés ? Comment concrétiser cette accessibilité ? Comment avancer aujourd’hui ? 

     

    Le taux de pauvreté est fort important en Belgique et impacte les enfants et les familles. Un manque de diversité sociale est observé dans les milieux d’accueil en Fédération Wallonie-Bruxelles alors que cet accueil est un droit pour tous les enfants, mais qui n’est finalement accessible qu’à une partie de la population. Il n’y a pas assez de place et le discours ambiant considère toujours que la crèche a une fonction économique qui doit permettre aux parents d’aller travailler. Ceci est un obstacle majeur par rapport à l’accessibilité. Qu’en est-il de la volonté politique ? Comment faciliter cette accessibilité ? Quels sont les freins et les leviers ? Comment peut-on aller plus loin aujourd’hui ?

    Avec Anne-Françoise Janssen (responsable Communication Institutionnelle du Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté) et Monique Meyfroet (psychologue clinicienne et formatrice et superviseuse pour les professionnel.le.s de l’enfance)

  •  

    Atelier 7 : La laïcité dans le secteur de l’accueil de l’enfance : en quoi le concept de laïcité et ses valeurs ont-elles du sens dans notre secteur ?

     

    La laïcité permet un accueil inconditionnel de chaque enfant, une posture de non-jugement, de neutralité, d’impartialité, de solidarité, de respect et d’égalité.. Que relève ce principe de laïcité lorsqu’il s’inscrit dans les pratiques pédagogiques des milieux d’accueil ? A partir d’exemples concrets du terrain, la question « qu’est-ce qu’être un.e éducateur.rice/accueillant.e laïque » sera abordée dans ce groupe de travail.

    Avec Josiane Wolfs (présidente du CAL BW) et Jacques Ternest (ancien président de la FILE)

  •  

    Atelier 8 : Pouvoirs publics et ASBL : quels liens, quelle collaboration envisager ?

     

    Au sein d’une commune, le secteur de l’accueil de l’enfant (petite enfance et accueil temps libre) est assuré par une complémentarité entre des acteurs publics (communes, CPAS) et associatifs. Ces deux mondes, aux réalités, missions et objectifs parfois bien différents coexistent. Leur collaboration et le partenariat semblent pourtant bien nécessaires et indispensables afin d’ancrer le secteur de l’accueil dans la sphère non-marchande et pour répondre ensemble aux besoins sociétaux, en plaçant l’enfant au centre des discussions.

    Avec Alain Vaessen (directeur général de la Fédération des CPAS) et Dominique Van de Sype (secrétaire général de l’UNIPSO)

S’inscrire à cette journée d’anniversaire :

Accessible aux membres et partenaires de la FILE (responsables, directions, coordinations, TPMS…)

Adresse mail du demandeur
Identité du demandeur
En cas de soucis à propos de votre inscription.

 

Nous nous réjouissons de fêter ce bel anniversaire avec vous,

L’équipe de la FILE