Continuité, participation et inclusion…

2020 Site article 800x200 Continuité

Continuité éducative, participation des familles et inclusion des enfants porteurs d’un handicap – Antonina Mastio

Colloque « La culture de la petite enfance à Pistoïa » 19/10/2019 à Cagnes-sur-Mer – France

A Pistoia, un focus est mis sur l’engagement du partenariat avec les familles et sur l’importance d’un climat relationnel chaleureux : la collaboration est essentielle. Accueillir et soutenir le rôle des familles, on accueille un enfant et sa famille.

Le milieu d’accueil inclut et fait place à toutes les familles : Favoriser la participation, le partage, soutenir la parentalité, favoriser l’appartenance, savoir accueillir tous les jours, respecter la diversité, donner une possibilité aux parents en difficultés, ouvrir les esprits, construire la confiance, attention à ne pas donner de messages d’évaluation ou de jugement.

Pour favoriser une bonne relation, il faut faire attention à :

  • L’échange
  • L’empathie
  • La construction d’un dialogue
  • La confirmation et la valorisation des aspects positifs d’autrui (sortir des impressions et jugements tels que « il est antipathique » ; les professionnels sont là pour le bien-être de l’enfant)
  • Partager l’éducation avec eux

A Pistoia, il existe des espaces de rencontres pour les enfants de moins  d’un an et leurs parents qui permettent aux parents de poser leurs doutes et leurs joies, de partager avec d’autres parents (sur l’expérience de la maternité, par exemple) mais aussi de se retrouver en famille. Ces espaces, qui ne sont pas des lieux de consultation mais bien de rencontre, ont un franc succès et permettent une appartenance. Le mot « participation » signifie « prendre part » à une action, une expérience mais également « faire partie » d’un groupe, d’une communauté.

Dans les milieux d’accueil, il existe des rencontres entre les parents et les professionnels : des assemblées, des réunions de section et des entretiens individuels (qui se font dans la salle de vie car il n’y a pas de bureau de « direction »).
Les milieux d’accueil organisent également des rencontres axées sur des activités ou des ateliers, davantage pour les parents en situation de fragilité, défavorisés. Cela leur permet de participer sans devoir trop s’exprimer et s’acclimater petit à petit.
Il y a également des ateliers sans les enfants, des rencontres thématiques et/ou informelles et/ou intergénérationnelles (//grands-parents).
Les MA organisent également des événements dits « joyeux » qui mettent en avant la petite enfance.

FILE-Pistoia_2017-DSC_0220

Exemples de projets mis en place en collaboration avec les parents :

  • Boîte de vacances avec des objets/souvenirs en lien avec les vacances qui est ouverte au début de l’accueil.
  • Boîte à trésors réalisée avec les parents (objets du quotidien) et pendant la journée, les enfants peuvent aller chercher les objets.
  • Un sac est mis à disposition pour repartir avec des livres du milieu d’accueil et les ramener plus tard.

Tout ceci contribue à la collaboration et à l’intégration des parents. Il est important de les informer et de les inclure. L’objectif est la construction d’un rapport fondé sur la confiance et le respect réciproque qui amène des actions éducatives partagées et harmonieuses.


Au niveau de l’inclusion des enfants à besoins spécifiques, cela nécessite un engagement complexe collectif de la part de l’équipe car le handicap est une diversité singulière qui sollicite et met à l’épreuve la qualité de l’accueil. Il faut faciliter l’entrée de l’enfant avec un accueil authentique, l’équipe doit être capable d’exprimer des sentiments de plaisir et le désir de connaître. Cela demande donc une forte conscience professionnelle et une flexibilité relationnelle.

L’équipe doit être soutenue au niveau pédagogique et accompagnée dans son travail éducatif, aussi avec de la formation spécifique. Elle doit apprendre à être libre, autant que possible, de préjugés et de stéréotypes et être dynamique face aux situations rencontrées. L’acceptation et la reconnaissance de la diversité va donner de la valeur à la présence de l’enfant. Attention : Pas de diminution de la valeur de l’enfant !

« Faire et apprendre ensemble » : les capacités de l’un sont favorables aux autres et les langages et les actions de chaque enfant favorisent la coopération et la réciprocité.

Dans ce cas, prendre en charge la famille est encore plus particulier, il faut davantage saisir les besoins, savoir écouter aussi les silences. Cela nécessite une relation de proximité et de les encourager à participer à la vie du milieu d’accueil.

Laurène Trévisan, FILE asbl, 10/2019