Parlons de l’accessibilité pour toutes et tous vers les milieux d’accueil

Bannière de mailing Accesibilité

Les milieux d’accueil ont une mission de service universel, de qualité et d’accessibilité pour tous les enfants aux seins de leurs lieux d’accueil. Pour chaque enfant, pour chaque famille, l’accessibilité d’une place d’accueil devrait être un droit. Toutefois, dans un contexte de manque de places, de pénurie de personnel et de dévalorisation du secteur, cela peut être difficile à entendre pour les structures d’accueil. Comment offrir une place à tous les enfants dans un contexte structurel de manque de places ? Malgré ce contexte, la FILE fait le pari de valoriser les pratiques d’accessibilité des milieux d’accueil, pratiques qui se déclinent dans des dergés divers afin de tendre vers un droit à une place d’accueil pour chaque enfant.  

On parle bien de pratique, car cette démarche s’inscrit dans un terreau à partir duquel se construisent, se développent et se travaillent les projets pédagogiques autour de l’accueil de l’enfant.

Chaque famille vient avec sa problématique propre : inclusion, handicap, précarité, trajectoire migratoire, parent solo, parent qui est a besoin d’accompagnement dans son rôle parental, parent actif avec horaires atypiques, famille temporairement en situation de fragilité, parent en réinsertion professionnelle, etc.

Ainsi, l’accessibilité est au cœur despratiques professionnelles. Pour mieux la comprendre, on distingue l’accessibilité primaire, qui concerne l’arrivée de l’enfant et de sa famille à la porte du milieu d’accueil, et l’accessibilité secondaire, qui se réfère au sentiment d’accueil et d’intégration de l’enfant et de sa famille grâce aux pratiques pédagogiques mises en place par l’équipe de professionnel·le·s.

Dans le milieu d’accueil, l’accessibilité peut susciter des craintes. On peut se sentir démunis ou éloignés en raison de l’urgence de l’accueil au quotidien. Donnons-nous la chance de changer de perspective et d’analyser l’accessibilité comme l’une de nos pratiques quotidiennes. Visualisons-la sous un autre angle : la richesse qu’elle apportera à tous les acteurs de l’accueil.

Pour la direction, il s’agit d’offrir un véritable accueil, davantage de partage d’expertises avec des partenaires, une ouverture accrue sur le monde social de leur territoire et un contenu pédagogique dynamique.

Pour l’équipe, c’est un travail pédagogique, une réflexion, et une valorisation du savoir-faire, du savoir-être et du savoir.

Pour les parents, c’est un sentiment d’appartenance et d’accompagnement de la part de professionnel·le·s, un équilibre entre vie professionnelle, personnelle et familiale, et pour leur enfant, une coéducation enrichissante.

Pour les enfants, c’est une diversité culturelle et une ouverture sur le monde. Un projet pédagogique continuellement remis en question et enrichi grâce à la pratique de l’accessibilité. Un projet gagnant-gagnant pour tous et au service des enfants.

Les témoignages des professionnel.le.s dans le secteur de l’enfance et des familles peuvent être très éclairants et révélateurs des défis rencontrés au quotidien.  Ces quelques échanges glanés dans nos rencontres permettent de mettre en lumière la réalité complexe de l’accueil de l’enfant dans sa fonction économique, éducative et sociale :

Article Forum accessibilité
Article Forum accessibilité (9)
Article Forum accessibilité
Article Forum accessibilité (2)
Article Forum accessibilité (3)
Article Forum accessibilité (6)
Article Forum accessibilité (5)
Article Forum accessibilité (4)
Article Forum accessibilité (7)
Article Forum accessibilité (4)
Article Forum accessibilité (3)
Article Forum accessibilité (5)
Article Forum accessibilité (6)
Article Forum accessibilité (1)
Article Forum accessibilité (8)
Article Forum accessibilité (1)

Sans doute que ces quelques mots font écho et rassurez-vous, vous n’êtes pas seul·e·s dans cette démarche d’accessibilité : l’ONE peut vous soutenir via la task force accessibilité, ses autres services, les coordinations de l’ONE et les services de première ligne. Pour ces derniers, un travail en amont est nécessaire pour identifier sur votre territoire et bénéficier de leur expertise (trajectoire d’intégration, besoins de spécialisation, maltraitance, etc.) – un éclairage qui permet de donner du sens à certaines situations, de comprendre les ressources de la famille et permettre car l’enfant de trouver sa place.

En effet, un des grands axes du contrat de gestion de l’ONE est d’améliorer l’accessibilité au sein du système d’accueil de la petite enfance : « Pour atteindre l’objectif d’accroitre l’accessibilité effective des milieux d’accueil de la petite enfance au profit des publics vulnérables, une mobilisation de l’ensemble des parties prenantes est mise en place par l’ONE afin d’engager au travers d’une multiplicité de dispositifs convergents, un renforcement structurel et à large spectre de l’accessibilité primaire et secondaire des milieux d’accueil. Cette mobilisation s’appuie sur les expériences probantes développées par des milieux d’accueil en Belgique et à l’étranger, l’expertise des agents de l’ONE ainsi que sur les connaissances scientifiques les plus récentes. Une attention sera également accordée au lien direct entre qualité et accessibilité dans la logique du code de qualité de la Fédération et du « code de qualité européen ».

 

L’accessibilité implique également un travail sur les représentations de l’accueil. La première étape consiste à mieux connaître sur le terrain les différents partenaires du réseau. Il est important de souligner que la crèche ou l’accueil à domicile ne sontst pas les seuls lieux favorisant l’intégration pour l’enfant et sa famille. D’autres lieux, tels que les LREP, les consultations ONE et d’autres partenaires, peuvent être un premier pas précieux pour faciliter l’accès à long ou moyen terme vers un milieu d’accueil.

Si ce sujet vous intéresse, si vous souhaitez discuter ou avez des pistes à partager, la FILE vous invite à son premier « Comment soutenir l’accessibilité de tous les enfants vers les milieux d’accueil « 

  • Quand ? Le 11 octobre 2024 de 9h00
  • Où ? A l’Abbaye de Villers-La-Ville
  • Evènement gratuit ! 
  • Inscriptions :