Bandeau article 800 150 ATL

Le secteur de l’accueil temps libre (ATL) regroupe toutes les activités organisées avant et après l’école, le mercredi après-midi, les week-ends et pendant les vacances scolaires. Ce secteur est donc très diversifié (accueil extrascolaire, école de devoirs, centres de vacances…) et accueille des enfants de 3 à 12 ans.

Ce secteur offre un troisième lieu de vie à l’enfant, complémentaire à l’école et à sa famille, et est essentiel à son développement. Si l’enfant, dans toutes ses dimensions, est au centre des préoccupations dans l’ATL, l’accent est mis aussi sur le soutien à la parentalité, l’accueil de publics fragilisés, le soutien aux familles, le travail de proximité et la lutte contre la précarité.

Contact à la FILE

Laurène Trevisan – Conseillère pédagogique

contact(at)fileasbl.be – +32 10 22 52 02

Les accueillant.e.s, formé.e.s et compétent.e.s, sont attentifs.ves au bien-être de l’enfant, à son émancipation sociale et à son développement personnel. Ces moments d’accueil ne sont pas consacrés à des temps d’apprentissages « scolaires ». C’est le jeu, les activités, le vivre ensemble et le plaisir qui sont centraux.

En effet, au quotidien, les équipes pédagogiques des milieux d’accueil travaillent en mettant au centre l’enfant et son épanouissement global. Les accueils temps libre sont un soutien aux parents mais aussi un lieu riche de qualité pour l’enfant : Il y trouve des repères, peut évoluer à son rythme, prendre son temps, créer des liens et être pleinement qui il est.

« L’accueil des enfants 3-12 ans est, selon le Conseil d’avis (Avis 2014/03), un enjeu essentiel en termes de bien-être et d’éducation qui contribue au renforcement de la justice sociale, et cela, avant d’être une nécessité en termes de conciliation des temps pour les parents. Les milieux d’accueil des enfants sont des lieux d’éducation où se jouent des enjeux d’égalité de genre, de cohésion sociale, de mixité, de découverte des différences et d’apprentissage de la citoyenneté. Cet accueil devrait être, non seulement un moment d’épanouissement pour l’enfant (de détente, de jeu, de découverte, etc.), mais aussi constituer un formidable espace éducatif, d’expérimentations, de diversité sociale et d’apprentissage du vivre ensemble. En ce sens, ces lieux d’accueil constituent un important levier de réduction des inégalités entre enfants. Pour toutes ces raisons, la question de l’accessibilité à ces services et structures d’accueil de l’enfance 0-12 ans est fondamentale. » Avis 2014/03 relatif à l’accessibilité du secteur de l’accueil 3 12 ans.

L’O.N.E. s’est vu confier la mise en application des dispositions règlementaires au niveau de l’ATL :

Le Code de qualité : une base de réflexion commune

« En Communauté française, toute personne qui accueille des enfants de 0 à 12 ans se doit de respecter un code de qualité. Celui-ci constitue une base de réflexion commune à tous les professionnel(le)s de l’enfance afin d’assurer une continuité dans les pratiques d’accueil, la visée d’objectifs communs. Il fixe également un cadre pour guider l’action professionnelle de manière à assurer à tous les enfants un accueil de qualité. Enfin, le Code de qualité invite à une coordination locale et au développement de synergies entre milieux d’accueil. » (ONE, Qualité de l’accueil)

Le code de qualité de l’accueil en Communauté française :

Le projet d’accueil

Le respect du code de qualité se concrétise par la construction et la mise en œuvre d’un projet d’accueil. Ce dernier doit être élaboré en équipe et faire l’objet d’une consultation avec les personnes qui confient l’enfant au milieu d’accueil.

Chaque équipe y précise ses choix méthodologiques et les moyens qu’elle met en œuvre. Il traduit en mots les pratiques d’accueil des personnes prenant en charge les enfants: que propose-t-on aux enfants accueillis ? A leur famille ? Quel sens les pratiques éducatives proposées ont-elles en fonction du contexte, du public accueilli ? Comment sont-elles mises en œuvre ?

Le projet d’accueil constitue une référence pour les équipes qui accueillent les enfants au quotidien.

Ce projet peut être considéré comme un moyen de communication à destination des parents, bien entendu, mais également des acteurs en interaction avec le milieu d’accueil, qu’ils soient chargés de l’évaluation, du soutien, de l’accompagnement, de la formation des équipes ou des stagiaires. (ONE, Qualité de l’accueil)

Outils : 

Autres liens ressources : 

Derniers articles :